Press "Enter" to skip to content

Rénover des kots : pourquoi investir dans des chambres d’étudiants ?

A l’approche des rentrées académiques bon nombre d’étudiants galèrent beaucoup pour dénicher un Kot à l’avantage des propriétaires qui  s’en frottent les mains. Ce manque flagrant de logements étudiants donne ainsi des idées aux chercheurs de revenus supplémentaires d’avoir une aubaine pour se faire de l’argent. 

Des étudiants de plus en plus exigeants :

Les étudiant deviennent de plus en plus exigeants bien que les  règles urbanistiques, les exigences en matière de salubrité, les normes incendie, etc. sont désormais de plus en plus strictes. De cet état de fait ; il faudra d’avantage d’investissements pour s’y conformer.

Il faudra inévitablement prendre en compte dans le calcul de rentabilisation ces aspects non négligeables. De plus en plus les étudiants demandent plus de conforts comme des cuisines équipées et des espaces plus grandes avec des douches privées.

Ce nouveau créneaux immobilier demande un investissement relativement faible mais garantit un haut rendement. Le marché du logement  étudiant est en pleine évolution. La location d’un kot n’est plus  l’initiative de particuliers ou d’universités et de hautes écoles.

Pour disposer d’un certain confort et un loyer moins  cher, les  étudiants vont se tourner dans les Kots rénovés leur offrant des espaces individuels car les contraintes de la vie communautaire peuvent être, considérées comme inconvénients pour certains étudiants.

Les kots, un créneau rentable !

Sans doute l’investissement pour une chambre d’étudiant est moins élevé que pour un appartement. Dans les chambres d’étudiants comme les Kots, les baux sont généralement de courtes durées. Ainsi la location est florissante car chaque année les locataires changent. L’inoccupation des chambres d’étudiant constitue donc un risque important en termes de rentabilité car le kot est un produit éminemment saisonnier. Ce qui permet au bailleur de retaper son patrimoine toutes les vacances scolaires. Il est même envisageable de signer un bail  de 10 mois au lieu de 12 pour entamer de grands travaux s’il y a  beaucoup de modifications. La plupart des étudiants ne savent pas prendre soin des taches domestiques, le bail de courte durée est un bon point pour les futurs investisseurs.

Pour rentabiliser son kot, quelques détails  ne sont pas à négliger. Les kots ne doivent pas être loin des transports publics voir des grandes écoles et universités. La population étudiante se développe rapidement  dans ces zones.

Le logement étudiant a beaucoup d’atouts pour séduire les petits investisseurs immobiliers car les locataires sont solvables et les prix abordables. Il est noté dans de nombreuses villes une pénurie de kots de qualité. L’absence de problèmes de paiement constitue un gage sur pour un rendement net, principal objectif de chaque investisseur.

En effet le logement étudiant est un marché qui n’a pas encore atteint sa pleine maturité. Un maximum de bénéfices peut être réalisé en un minimum de temps. La pénurie de produits de qualité pousse les prix à la hausse.  L’investisseur peut s’il le désir chaque année indexer le loyer, ce qui aura à terme un effet positif sur le rendement. Dans tous les cas, ce n’est surement pas un mauvais investissement.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *